Red Life
AvisActualitésContact

Le trajet professionnel désormais compté en temps de travail

La jurisprudence française subit une évolution notable, s'harmonisant avec le droit de l'Union européenne concernant le temps de trajet professionnel. Cet article explore les implications de ce changement.

La Cour de Cassation et le Temps de Travail

La question soulevée devant la Cour de cassation était de savoir si le temps de trajet d'un employé itinérant, entre son domicile et ses clients, devrait influencer sa rémunération. La réponse apportée par la Cour est affirmative, stipulant que ce temps de déplacement est à considérer comme du temps de travail effectif.

Un Précédent Légal pour les Employés Itinérants

Cette décision pourrait servir de référence pour les employés itinérants précédemment déboutés par la justice. Elle marque un tournant par rapport à la réticence antérieure des tribunaux français à suivre l'interprétation européenne, particulièrement en ce qui concerne l'article L.3121-4 du Code du travail qui ne reconnaissait pas le temps de déplacement comme temps de travail sauf en cas d'excédent, conditionnant alors des compensations.

Le Cas Particulier d'un Salarié Itinérant

L'affaire concernait un employé de commerce itinérant utilisant un véhicule d'entreprise. Devant rester joignable et actif via son téléphone de fonction, il a exigé une compensation pour les heures passées en trajet au début et à la fin de sa journée de travail.

La Décision de la Cour

La Cour a observé que l'employé, sans lieu de travail fixe, devait se déplacer sur un large secteur géographique suivant un itinéraire prédéterminé de visites. La nécessité de rester disponible pour son employeur et de répondre aux communications professionnelles pendant ces trajets a conduit les juges à les considérer comme temps de travail.

La Confirmation de l'Indemnisation

En conséquence, la Cour a maintenu la décision de condamner l'employeur au paiement d'heures supplémentaires, attribuant au salarié une indemnité de 140 000 euros pour licenciement abusif.

Conclusion et Réflexion

Cette décision de la Cour de cassation représente un virage significatif dans la reconnaissance des droits des travailleurs itinérants. Elle reflète une prise de conscience accrue de la réalité des conditions de travail modernes, où la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle est de plus en plus floue.

En intégrant le temps de déplacement dans le temps de travail, la loi évolue pour mieux protéger les salariés contre les abus potentiels et aligne la France sur les standards européens.

Cette mesure pourrait inciter à repenser l'organisation du travail et le bien-être des employés, en valorisant chaque aspect du temps de travail et en veillant à une rémunération équitable.

Partager cet article sur

Derniers articles

Offres limitées en cours

Les derniers avis de nos formations

1-5 sur 1483 avis
  1. Formation dynamique, intéressant et avec des informations utiles

    Saïd B.
  2. Exceptionnelle

    Saïd B.
  3. Génial, sympa, bonne ambiance

    Saïd B.
  4. Très bien ! Explications complètes avec des mises en situations complètes.

    Saïd B.
  5. Très intéressante et accessible

    Saïd B.
1 2 3 297
Copyright © RED LIFE FRANCE | Tous Droits Réservés.
Copyright © RED LIFE FRANCE
Tous Droits Réservés.
menu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram